Blog

La Librairie des Inconnus

AdministrĂ©e et gĂ©rĂ©e par Pierre PHILBERT et Francine MUSQUIN-DUGUE, la Librairie Des Inconnus (http://www.lalibrairiedesinconnus.com/) a pour mission d’apporter des aides concrètes Ă  des  auteurs ” inconnus” qui ont des difficultĂ©s de toutes sortes. Par exemple : relecture et correction de manuscrit, promotion et diffusion de leurs ouvrages, dans le but de leur Ă©viter les frais excessifs que ces “actes” occasionnent, lesquels bien souvent  dĂ©passent  la “juste” mesure du raisonnable. Apporter conseils et mettre en place diffĂ©rentes actions de soutien afin de donner de la visibilitĂ© aux auteurs. La librairie des inconnus souhaite tout mettre en Ĺ“uvre pour ĂŞtre un relais et diffuser rĂ©gulièrement des informations sur l’actualitĂ© de ses membres et des diverses manifestations.

Son secteur associatif engage “les membres” Ă  travailler de concert avec les intervenants  et non d’attendre que les dits intervenants fassent le “travail” Ă  leur place.

Les webmestres Pierre PHILBERT et Francine MUSQUIN-DUGUE (gĂ©rants et administrateurs de la structure) proposent “blogs” et “sites” qui prĂ©sentent les auteurs qui en font la demande.

Ces “blogs” et “sites” offrent un espace “confortable” aux auteurs et redirigent les “visiteurs” ou “lecteurs” vers les sites, les blogs personnels ou les sites qui ont la charge de vendre les Ĺ“uvres de l’auteur.

La Librairie des Inconnus dispose aussi de galeries virtuelles oĂą des artistes exposent et proposent leurs Ĺ“uvres Ă  la vente !

La Librairie Des Inconnus regroupe un collectif d’auteurs qui se veut libre d’expressions et qui refusent de “brader” ” leurs mots” au profit des “maux” de la publicitĂ© intempestive. Laquelle est orchestrĂ©e par cette “caste de ronds de cuir” qui ne sait pas ce qu’est de vivre de “la page blanche”, les heures de veille que reprĂ©sentent un manuscrit et qui tente de s’arroger “les lauriers” et par lĂ -mĂŞme les bĂ©nĂ©fices des ouvrages !

Chaque semaine un bulletin d’informations est Ă©ditĂ© par La Librairie Des Inconnus sous l’intitulĂ© : “LE PETIT JOURNAL” il informe toute personne intĂ©ressĂ©e par l’actualitĂ© des auteurs qui exposent leurs ouvrages au sein de la librairie des inconnus.

Et la fiscalité des auteurs ?

Auto-édité

Quand on débute dans l’écriture on ne se pose pas la question de l’imposition des bénéfices réalisés, on espère en faire ! Mais il peut arriver rapidement que le sujet soit d’actualité si vous suivez nos conseils pour promouvoir votre livre.

Si vous vendez quelques exemplaires de vos livres de temps à autre, ne vous inquiétez pas l’administration fiscale ne vous cherchera pas de noises, elle a bien trop à faire avec de beaucoup plus gros contribuables à vérifier que les quelques centaines d’euros par an qui lui échappent chez vous.

En revanche, dès que vous sentez un frémissement sur vos ventes de livres, n’attendez pas pour vous mettre en règle. D’abord, vous dormirez certainement mieux, personne n’aime cacher des sommes au fisc, et ensuite vous pourrez plus facilement vendre vos ouvrages, en établissant des factures par exemple.

Le statut le plus simple et le moins coûteux dans votre cas est celui d’auto-entrepreneur. En effet, lorsque vous êtes indépendant, et vous l’êtes en tant qu’auteur auto-édité, vous devez verser un impôt bien entendu, comme pour tout revenu, mais également des charges sociales (CSG, maladie et retraite). Sous le statut d’auto-entrepreneur ces montants sont versés de manière globale à l’Urssaf et sont calculés par pourcentage de vos encaissements. Le taux actuel de cotisations est de 25.30% (revu chaque année).

Ainsi par une simple déclaration de chiffre d’affaires et le versement de la cotisation correspondante vous réglez l’ensemble de votre situation tant sociale que fiscale et vous pourrez même avoir droit à des points de retraite, avouez que vous êtes soigné !

Avec ce statut vous évitez également l’imbroglio de la TVA. Ici aucune incidence : ce que vous vendez est considéré TTC.

 

Sous contrat d’éditeur

Si vous êtes sous contrat avec un éditeur, c’est lui qui gère vos droits d’auteur, car il ne s’agit plus de ventes de marchandises mais bien de droits d’auteur. Il vous déclarera à l’Agessa, sécurité sociale des auteurs et artistes (eh oui rien que ça !) et il vous restera à inscrire sur votre déclaration d’impôts annuelle, dans la case « Traitements et salaires », le montant de vos droits d’auteur que vous fournira votre éditeur.

Si vous faites face à un cas particulier, nous vous engageons à prendre conseil auprès d’un professionnel de la fiscalité qui vous aidera à remplir au mieux vos obligations.

Vous écrivez ? Eh bien, vendez maintenant !

Comment faire face aux critiques

Vous avez publié votre premier ouvrage et, que ce soit un roman, une nouvelle ou un recueil de poésies, vous venez de recevoir votre première critique négative ! Comment réagir : jetez votre ordinateur par terre et le piétiner ou lire calmement cette critique ?

# 1 DĂ©tachez-vous

Quelle que soit la teneur de la critique, prêtez attention à détacher votre propre personne de votre oeuvre. Un lecteur ne critique jamais l’auteur qu’il vient de lire mais uniquement le contenu du livre qu’il a tenu en main alors, keep cool, ramenez toujours le mot désobligeant à l’oeuvre seule à laquelle il se rapporte.

# 2 Acceptez

Même si la critique que vous recevez est difficile à lire et à entendre, acceptez-la simplement car vous êtes l’unique fautif dans cette affaire : oui, vous et vous seul avez décidé de mettre votre oeuvre dans le domaine public, de prêter le flanc à cette critique qui vous ennuie tant.

On ne peut pas plaire à tout le monde alors il fallait bien vous attendre à ne pas recevoir que des compliments, n’est-ce pas ?

# 3 Utilisez

Il existe deux types de critiques négatives : les critiques constructives et les autres.

Lorsque vous vous trouvez face à une critique constructive de votre ouvrage, utilisez-la pour corriger ce qu’elle vous présente comme défauts. Elle est toujours élaborée, documentée et vous pourrez y trouver de quoi ajuster certains éléments de votre style pour votre prochain ouvrage.

Si la critique est sensitive, ce qui est le cas de 90% d’entre elles, ne la rejetez pas, elle a été écrite par l’un de vos lecteurs qui n’a pas trouvé dans votre ouvrage ce qu’il cherchait aussi tentez de découvrir quelle était sa quête. Le ressenti des lecteurs est toujours à lire et à écouter avec attention afin d’en tirer la substantifique moelle comme l’écrivait Rabelais.

# 4 Ignorez

Dans le cas de méchancetés stériles, sans lien direct avec votre ouvrage, sans aucune construction, lorsque la critique n’est qu’insulte, ignorez-la sans hésitation et ne la gardez pas en mémoire, cela ne sert à rien.

Comment dédicacer son livre

Ça y est, vous avez réussi à décrocher une séance de dédicaces chez un libraire, bravo ! Il ne reste plus qu’à vous équiper en matériel et en conseils pour ce grand jour.

 Les livres

  • Vous allez vendre entre 5 et 20 livres, il faut donc les prĂ©parer.
    • Le libraire doit les acquĂ©rir lui-mĂŞme chez votre Ă©diteur : pas de problème pour vous.
    • Vous fournissez les livres au libraire : dans ce cas, pensez Ă  en amener quelques-uns de plus que ce que vous comptez vendre, vous pourrez demander au libraire de les installer dans sa vitrine quelques jours avant la date de votre intervention. Ne soyez pas timide, l’intĂ©rĂŞt du libraire est que vous vendiez des livres aussi demandez-lui d’installer plusieurs livres dans sa vitrine avec un signe attractif.

Attirer les lecteurs

  • Quoi de mieux qu’une belle affiche pour annoncer votre venue mais pas que….
    • Demandez au libraire de placer plusieurs affiches dans sa vitrine mĂŞme si celle-ci n’est pas très imposante.
    • Demandez-lui aussi d’en placer une en façade de son comptoir, lĂ  oĂą ses clients paient leurs achats.
    • DĂ©marchez les autres commerces de la ville ou du quartier pour l’installation d’affiches dans leurs vitrines.
  •  Une bonne annonce rĂ©gulière est un gage de rĂ©ussite
    • Demandez au libraire d’annoncer l’évènement Ă  ses clients lors des passages en caisse ou par l’envoi d’un mailing Ă  sa base de donnĂ©es.
    • Contactez les mĂ©dias locaux pour leur demander d’annoncer votre sĂ©ance dans leur rubrique culture.

L’emplacement et les bonnes manières

  • La bonne chose au bon endroit…
    • Si le libraire vous a placĂ© dans un endroit sombre et derrière un pilier, faites-lui la remarque gentiment et demandez-lui Ă  changer de place.
    • Vous pouvez agrĂ©menter votre table de quelques bonbons ou chocolats en pĂ©riode de fin d’annĂ©e, c’est un bon moyen d’attirer le chaland.
  •  Restez debout devant ou sur le cĂ´tĂ© de votre table (enfin, celle qui vous a Ă©tĂ© prĂŞtĂ©e par le libraire)
  • Ne vous asseyez pas derrière la table comme un bon Ă©lève. Soyez actif et souriant, et approchez-vous des clients de la librairie pour engager le dialogue.
  • Prenez un livre en main et peut-ĂŞtre un extrait de votre livre que vous aurez imprimĂ© en quelques exemplaires, cela vous aidera Ă  engager la conversation.
  • Parlez du sujet de votre livre, pas uniquement de son histoire.
  • Tenez-vous droit, oubliez votre timiditĂ©, vous ĂŞtes lĂ  avant tout pour donner du plaisir.
  • Habillez-vous tel que vous voudriez voir un auteur. Soyez classique si votre ouvrage l’est, excentrique si votre livre est une folie, …
  • Utilisez une phrase d’accroche en interpellant (gentiment) les clients : « Est-ce que vous aimez les comĂ©dies romantiques ? » ou « Est-ce que vous aimez lire ? » ou bien encore « Est-ce que vous avez de quoi lire pour les vacances ? ».
  • Soyez fier de votre livre et de votre travail, si vous n’en semblez pas convaincu, vous ne le vendrez pas.
  • Si vous avez dĂ©jĂ  Ă©tĂ© publiĂ©, mettez cela en avant, la notoriĂ©tĂ© est extrĂŞmement valorisante : « Avez-vous lu mon premier roman ? » mĂŞme si vous n’en avez vendu que 10.
  • PrĂ©parez-vous aux conversations de manière Ă  ne pas les laisser retomber comme un soufflé ! Listez les sujets que vous pouvez aborder en ligne avec votre ouvrage : une pĂ©riode de l’histoire, un pays, l’environnement, …

A ne pas faire !

  • Oubliez votre tĂ©lĂ©phone Ă©teint dans votre poche, il ne vous proposera pas d’acheter votre livre !
  • Ne vous transformez pas en vendeur de marchĂ© en haranguant les clients de la librairie. Soyez souriant et dĂ©contractĂ© et approchez uniquement les clients passant Ă  votre portĂ©e.

 Qu’écrire lors de la dédicace ?

    • Ecrivez quelques mots rapides, pas de longues phrases.
    • Essayez de personnaliser votre dĂ©dicace, vous mettrez ainsi ce moment dans la mĂ©moire de votre lecteur qui ne vous oubliera pas.
    • PrĂ©parez deux ou trois dĂ©dicaces sur une feuille de papier que vous apprendrez par cĹ“ur. ExceptĂ© si vous avez une file d’acheteurs devant vous, vous pourrez les utiliser les unes après les autres.
    • Voici quelques exemples
      • Ă€ « prĂ©nom » pour lui permettre de dĂ©couvrir mon univers
      • Ă€ « prĂ©nom » avec qui nous avons eu une conversation fort agrĂ©able
      • Ă€ « prĂ©nom » habillĂ© aujourd’hui aux couleurs de mon roman
      • Pour « prĂ©nom » venu vers moi sans hĂ©sitation, quelle chance !
      • Pour « prĂ©nom » dont les questions me serviront dans un prochain ouvrage
      • Pour « prĂ©nom ». Rencontre très agrĂ©able.

 

Quel est le rôle d’un agent littéraire ?

Les auteurs à fort tirage sont accompagnés d’un agent littéraire qui gère l’ensemble des actions de promotion des livres. Mais que fait un agent littéraire ? Quels sont ses domaines d’action, jusqu’où peut-il intervenir ?

Le métier d’agent littéraire est encore peu développé en France alors qu’il est incontournable dans le monde du livre des pays anglo-saxons. N’étant pas encore réglementé, aucune formation particulière n’est requise pour l’exercer bien qu’il s’agisse d’un métier très complexe par la diversité des différentes actions à engager. Car être agent littéraire c’est se situer entre l’auteur et l’éditeur. d’ailleurs ce sont souvent d’anciens éditeurs qui se retrouvent agents littéraires. Ils travaillent soit en agences soit en free-lance car ils n’ont finalement pas besoin de bureaux pour travailler.

Les tâches de l’agent littéraire sont multiples et vont de l’aide aux auteurs pour présenter au mieux leur oeuvre aux éditeurs qu’à la recherche même de ceux-ci à l’aide de leurs connaissances des catalogues éditoriaux. Entre aussi dans le rôle de l’agent littéraire la négociation des contrats d’édition qui sont de plus en plus difficiles à comprendre pour les auteurs. Enfin, ils sauront réaliser le suivi promotionnel des ouvrages qui leur sont confiés en assurant leur bonne représentation dans les librairies et en organisant les salons et autres séances de dédicaces.

Les agents littéraires sont aujourd’hui encore réservés aux auteurs à succès mais leur démocratisation est en route. Jevendsmonlivre.com vous en propose une version moderne adaptée à la promotion littéraire numérique en utilisant les réseaux sociaux et les sites internet mais sans oublier qu’il est nécessaire de se faire connaître de manière classique au travers de la presse nationale écrite et parlée et bien entendu au cours de séances de dédicace en librairies là où l’auteur rencontre son public.

DĂ©couvrez nos offres ici.

Nous avons rĂ©pondu Ă  l’interview de SĂ©verine Mallet qui est Ă©crivain public et a fondé www.Neoplume.fr.

JEVENDSMONLIVRE.COM  : UN ACCOMPAGNEMENT GLOBAL POUR VENDRE VOTRE LIVRE

Aujourd’hui, j’ai la chance de recevoir Benoit Couzi, le fondateur de Jevendsmonlivre.com. Peut-être avez-vous déjà entendu parler de ce site innovant né en juillet 2016 ? Un concept qui, je le crois, ravira tous les auteurs soucieux de vendre leur ouvrage dans les meilleures conditions !

QUEL EST LE CONCEPT DE « JEVENDSMONLIVRE.COM » ?

Jevendsmonlivre.com propose aux auteurs qui n’ont pas de service de presse suffisant des outils multiples pour les aider à la promotion de leurs ouvrages car, même s’ils écrivent pour être lu sans véritable but lucratif, la vente de leurs ouvrages est une réelle consécration par leurs lecteurs.

COMMENT L’IDÉE VOUS EST-ELLE VENUE ?

Je suis auteur moi-même et j’ai été confronté à la difficulté de diffuser mes romans moi-même. J’avais choisi volontairement un petit éditeur sans moyens véritables afin de rester maître de l’ensemble des actions à mener pour mon premier livre et il m’a fallu faire la promotion de mes écrits seul, je me suis alors rendu compte du travail que cela représentait et du peu d’aide que je trouvais sur la toile.

EN TANT QU’AUTEUR, VOUS AVEZ VOUS-MÊME ÉTÉ CONFRONTÉ À LA DIFFICULTÉ DE PROMOUVOIR VOS OUVRAGES. QUELS SONT LES PRINCIPAUX OBSTACLES QUE VOUS AVEZ RENCONTRÉS ?

Un jeune auteur est démuni lorsqu’il a réussi à publier son premier ouvrage car il lui faut passer du statut d’écrivain à celui de vendeur. Lorsque mon premier roman a été publié, j’ai tout d’abord attendu les lecteurs car je pensais que le simple fait qu’il soit mis en vente par mon éditeur sur les principales librairies en ligne suffirait à les faire venir à moi, après tout mon livre était bon ! Mais j’ai vite déchanté et je me suis rendu compte que, si je voulais faire connaître mon roman, je devais utiliser des moyens marketing. J’ai donc mis en œuvre des séances de dédicace, ma présence sur des salons, l’envoi de communiqués de presse aux journalistes spécialisés et beaucoup d’autres choses. Ce « travail » a été fastidieux et chronophage mais il a abouti sur des ventes et aujourd’hui mes romans se vendent très bien puisque le premier s’est distribué à plus de 1.200 exemplaires et le second à plus de 700 dont 2/3 de format papier.

 

un accompagnement pour vendre votre livre

 

VOUS PROPOSEZ AUX AUTEURS DIFFÉRENTS PACKAGES ET OPTIONS, MODULABLES EN FONCTION DE LEURS BESOINS. POUVEZ-VOUS NOUS EN DIRE PLUS ?

Jevendsmonlivre.com propose trois types de prestations :

  • Des prestations unitaires que les auteurs peuvent  choisir sĂ©parĂ©ment et empiler selon leurs besoins mais qui ne les engagent pas au-delĂ  de leur rĂ©alisation immĂ©diate. Elles couvrent tous les aspects de promotion de l’ouvrage en partant de la prĂ©paration des textes, leurs couvertures, synopsis, mot sur l’auteur Ă  leur diffusion par la rĂ©daction de communiquĂ©s de presse, leur envoi aux journalistes spĂ©cialisĂ©s (jusqu’à 500), l’organisation complète de sĂ©ances de dĂ©dicace en librairies ou en centres culturels. Mais pour vendre, il faut aussi savoir utiliser les rĂ©seaux sociaux aussi nous proposons le community management de pages Facebook ou de comptes Twitter par la rĂ©daction et la publication de publication adaptĂ©es et les rĂ©ponses aux commentaires dĂ©posĂ©s par les internautes, futurs lecteurs. Nous proposons un catalogue de plus de 100 prestations, le plus simple est de visiter nos pages pour les dĂ©couvrir en dĂ©tail ! (http://je-vends-mon-livre.com/vendre-votre-livre-boutique/).
  • Des formules d’abonnement avec engagement de 3, 6 ou 12 mois. Nous avons rĂ©flĂ©chi aux besoins habituels des auteurs et avons dĂ©fini des packages complets qui englobent les prestations les mieux adaptĂ©es pour une bonne promotion. Nous y retrouvons l’animation des rĂ©seaux sociaux, la diffusion d’informations rĂ©gulières vers les professionnels des mĂ©dias littĂ©raires, la crĂ©ation de vidĂ©os, l’obtention d’interviews dans les journaux locaux ou nationaux et l’organisation de sĂ©ances de dĂ©dicace. Tout cela dans un calendrier prĂ©cis et dĂ©taillĂ© qui engage un vĂ©ritable travail de fond pour la promotion des ouvrages. L’auteur est ainsi assurĂ© de ne pas ĂŞtre seul pour vendre ses livres.
  • Enfin, nous proposons un service d’agent littĂ©raire personnel sur-mesure. Après une analyse complète par tĂ©lĂ©phone, et mĂŞme rencontre si nĂ©cessaire, des besoins rĂ©els de l’auteur, nous Ă©tablissons un vĂ©ritable plan marketing dĂ©clinĂ© sur plusieurs mois et qui est parfaitement adaptĂ© Ă  la situation particulière de l’écrivain. L’offre est Ă©volutive et est modifiĂ©e au fil du temps en fonction des rĂ©sultats de vente obtenu afin d’être toujours la plus pertinente possible.

VOILÀ BIENTÔT 4 MOIS QUE LE SITE JEVENDSMON LIVRE.COM EST LANCÉ. QUEL BILAN TIREZ-VOUS DE CE DÉMARRAGE ?

Je suis heureux de constater que l’offre de Je vends mon livre.com rencontre un véritable besoin et qu’elle apporte de l’aide à de nombreux auteurs. Nous avons réalisé plus de 250 ventes de prestations uniques et nous gérons aujourd’hui près de 100 abonnements pour des auteurs qui nous font confiance dans la tenue de leurs actions de vente.

Nous sommes en réflexion constante sur les améliorations que nous pouvons apporter à nos prestations, et notre équipe s’est élargie pour répondre aux nombreuses demandes qui nous parviennent chaque jour.

*

Merci beaucoup à Benoit Couzi d’avoir répondu à mes questions. Retrouvez également toute l’équipe de Jevendsmonlivre.com sur Facebook !

 

Jevendsmonlivre.com n’est pas gratuit

Les services que propose Jevendsmonlivre.com ne sont pas gratuits et leurs retombées en terme de ventes ne sont pas forcément aisées à évaluer.

Les actions à mener pour vendre votre livre ont toutes le même but : développer votre notoriété et faire connaitre votre livre. Cette notoriété ne peut se compter en livres vendus mais pourtant elle est la base même de votre réussite commerciale. Plus votre nom et celui de votre ouvrage seront retenus par les internautes, car c’est sur la toile que vous pourrez vendre le plus de livres, et plus vos ventes augmenteront.

Alors, comment évaluer l’intérêt d’investir pour vendre ? Comme une grande marque qui fait de la publicité pour ses produits, à la radio ou la TV. Et mieux même puisque vous ne vendez pas encore alors que ces marques cherchent à vendre plus. Oui, il faut dépenser un peu pour vendre plus et retrouver un retour sur investissement rapide.

Jevendsmonlivre.com propose des prix bas afin de vous permettre cet engagement qui vous semblera bien faible lorsque vous le comparerez aux bénéfices que vous en aurez tirés.

Certaines options de marketing littéraire que nous proposons sont, par ailleurs, faciles à chiffrer et de simples calculs vont vous démontrer qu’il est véritablement très intéressant de les utiliser.

Prenons comme exemple les séances de dédicaces :

Une séance bien organisée et correctement menée génère habituellement une dizaine de ventes.

Pour les auteurs édités à leurs comptes : sur la base d’un prix de vente de 20 euros par exemple et par ouvrage et de droits d’auteur de 20%, votre gain sera donc de 10*20 euros * 20%, soit 40 euros. La séance de dédicace étant proposée par Jevendsmonlivre.com à partir de 7.86 euros, votre gain n’est que bien peu amputé.

Pour les auteurs auto-édités : toujours sur la base d’un prix de vente de 20 euros mais cette fois d’un coût de revient d’environ 12 euros (imprimerie, correction et mise en page de texte), votre gain par séance de dédicace se situe donc aux environs de 80 euros et le prix demandé par Jevendsmonlivre.com devient, dans ce cas, parfaitement anecdotique.

Dans les deux cas vous avez généré des ventes et vous avez pu rencontrer votre public ce qui est, sans conteste, le plus agréable pour un auteur.

Vous écrivez ? Eh bien, vendez maintenant !

Pourquoi utiliser Jevendsmonlivre.com ?

Les auteurs ont du mal à vendre leurs livres, ce n’est pas nouveau mais avec l’avènement de l’auto-édition et la résurrection de l’édition à compte d’auteurs, le nombre d’exemplaires vendus est en baisse de façon drastique car le premier de ces nouveaux modes d’édition ne dispose d’aucun moyen professionnel de diffusion et le second ne les utilise pas de la même manière que l’édition classique.

La moyenne des ventes d’un premier roman se situe aux environs de 600 exemplaires mais, pour parvenir à ce résultat, l’éditeur classique publie des communiqués de presse auprès de journalistes spécialisés dans la littérature, organise quelques séances de dédicaces et permet à l’auteur de s’inscrire dans un ou deux salons littéraires. La notoriété de la maison d’édition fait le reste et les libraires commandent les ouvrages imprimés dès la sortie du livre.

L’éditeur à compte d’auteur met en œuvre les mêmes moyens mais, souvent et dans la mesure où il a reçu son bénéfice par avance, de manière moins incisive.

De son côté, l’auto-édition ne donne aucune de ces clefs à l’auteur qui, isolé, doit se transformer en professionnel de la vente pour proposer son ouvrage aux libraires et à un lectorat diffus et, une fois vendus quelques exemplaires à la famille, aux amis et à quelques collègues de bureau, il lui faut se rendre à l’évidence : écrire et vendre sont deux choses bien différentes.

Combien de fois vous êtes-vous demandé pourquoi vous n’y arriviez pas, pourquoi vous ne parveniez pas à vendre vos ebooks à quelques euros ? Cela n’a rien à voir avec la qualité de votre livre puisque les lecteurs ne l’ont jamais eu entre les mains. Alors que faire ? Vous n’avez pas d’autres choix que d’utiliser les mêmes moyens que les maisons d’édition.

Jevendsmonlivre.com n’a pas la prétention de remplacer un service de presse de grande maison ni de disposer d’un carnet d’adresses aussi rempli que celui d’un responsable d’édition classique. Nous avons pourtant une forte connaissance des deux milieux concernés : l’écriture et le marketing.

L’un des créateurs de jevendsmonlivre.com est écrivain et a publié plusieurs ouvrages en édition alternative, c’est-à-dire sans service de diffusion, le second est un expert de la vente. Ils vous apportent leurs expériences qui, en se mêlant, vous permettront de mieux promouvoir votre livre.

Oui, il est possible de vendre vos livres, pour cela, testez nos services !

Vous écrivez ? Eh bien, vendez maintenant !

Soigner sa jaquette pour vendre son livre

La couverture du livre est l’ambassadeur de son contenu. De sa qualité dépendra souvent le choix de l’achat que fera, ou non, le lecteur potentiel.
Il faut donc soigner la 1ère de couverture en associant un visuel de très bonne qualité au titre de votre ouvrage. Osez le mélange de photographies, le dessin à la place d’une représentation réelle et la fantasmagorie qui peut s’adapter à de nombreux styles littéraires. La couleur peut aussi être un atout pour vous démarquer.
N’oubliez pas d’écrire un synopsis de qualité qui donnera envie de lire votre ouvrage sans dévoiler trop de son histoire ou de son suspens. Vous pouvez également utiliser un petit extrait de votre livre. Vous le choisirez souvent dans les premières pages, là où vous avez situé votre histoire. Attention à ne pas être trop long, un synopsis ne doit pas faire peur au lecteur.
Rédigez également un mot sur l’auteur ou, mieux, faites le rédiger car il est très difficile de parler de soi.
Enfin, si vous voulez attirer l’œil dans une librairie, choisissez d’habiller votre ouvrage d’une bande colorée. C’est le gage d’un attrait supplémentaire qui fait toujours son petit effet !

S’inscrire Ă  un salon littĂ©raire pour vendre son livre

Afin d’Ă©largir la notoriĂ©tĂ© et vous permettre de vendre votre ouvrage inscrivez-vous donc à des salons littĂ©raires. Il en existe de très nombreux chaque annĂ©e essaimĂ©s sur l’ensemble du territoire aussi vous pourrez en trouver certains près de chez vous assez facilement.
Cet exercice est plus facile que les précédents car vous n’aurez pas à convaincre vos interlocuteurs de vous donner une place. Il s’agira simplement de réserver votre place, gratuite le plus souvent.

0
Connecting
Please wait...
Envoyez-nous un message

Désolés, nous ne sommes pas en ligne pour l'instant

Votre nom
* Email
* Décrivez votre problème
    Enregistrez-vous

    Besoin d'aide? Ă©conomisez votre temps en nous contactant online

    Votre nom
    * Votre Email
    * Comment pouvons-nous vous aider ?
    Une question, de l'aide ?
    Qu'en pensez-vous ?

    Aidez nous à mieux vous aider en nous laissant votre avis

    Comment Ă©valuez vous notre support?